Cadre professionnel de Réflexologue

 

En 2015 est établie une reconnaissance professionnelle du titre de réflexologue au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Cependant, ce métier n'est pas réglementé et son exercice demeure libre (selon la fiche Rome K1103 de Pôle Emploi).

Le réflexologue est un professionnel du développement personnel et du bien-être de la personne (activité reconnue par Pôle Emploi, Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois, fiche N°K1103, Développement Personnel et Bien-être de la personne).

http://candidat.pole-emploi.fr/marche-du-travail/fichemetierrome?codeRome=K1103

L'activité de réflexologue est également répertoriée à l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), dans la catégorie :

  • Santé humaine et action sociale - Code APE 8690F Activité de santé humaine non classées ailleurs. 

***

Afin de faire évoluer la profession, un référentiel du métier de réflexologue est nécessaire indiquant les activités de réflexologue

FICHE METIER DE REFLEXOLOGUE

 

RÉFLEXOLOGUE

Qu’est-ce-qu’un(e) réflexologue ?

Le(la) réflexologue est un(e) professionnel(le) de la relation d’aide et un(e) professionnel(le) de l’accompagnement. Il(elle) prend en charge la personne, en vue de rétablir un équilibre (homéostasie), en réalisant des protocoles de relaxation et de stimulation réflexes (plantaire, palmaire, faciale et/ou crânienne).

Les activités du(de la) réflexologue sont :

  • Accueillir, prendre en charge et accompagner des personnes (client/patient).
  • Élaborer des protocoles de réflexologie (plantaire, palmaire, faciale et/ou crânienne...).
  • Élaborer des protocoles de réflexologie adaptés à des cas particuliers (sujets sensibles) dans le cadre de l’accompagnement de soins de support et de confort, notamment dans la prise en charge de la douleur.
  • Traiter des zones ou points réflexes pour relaxer et/ou stimuler les personnes et prévenir des troubles ponctuels et/ou chroniques.
  • Animer des ateliers et/ou des conférences sur la réflexologie et ses bienfaits.
  • Participer aux congrès, colloques et autres manifestations pour faire connaître la pratique et le métier de réflexologue.
  • Mettre en place des supervisions et intervisions avec ses pairs et d'autres professionnels.
  • Participer aux études de recherches cliniques et scientifiques.
  • Se perfectionner et se former en continu.
  • Gérer, faire évoluer et prospérer sa structure professionnelle.  

Le(la) réflexologue est entièrement responsable de ses actes, il(elle) choisit les méthodes et techniques qu’il(elle) emploie en fonction des besoins de la personne. Le traitement se déroule dans le cadre de séances individuelles. Lors de chaque consultation, le(la) réflexologue procède à une anamnèse, et effectue le soin en fonction des données recueillies lors de chaque séance, il(elle) les synthétise et établit un protocole personnalisé de soins, selon l’état de la personne et en accord avec elle. Le(la) réflexologue cible des zones réflexes à travailler pour dynamiser les fonctions vitales du métabolisme, et diminuer les tensions, en améliorant le bien-être de la personne. La durée d’une séance en moyenne est comprise entre 45 minutes et 1 heure. La durée est moindre et adaptée selon les besoins et les fragilités des sujets. Le soin de réflexologie se fait sur une table de soin, en position allongée ou éventuellement sur une chaise où la personne est confortablement assise. Pour un meilleur accompagnement, il est souvent préférable d’effectuer une à deux séances par mois. La fréquence pourra être adaptée aux besoins et aux attentes de la personne.

Les devoirs du (de la) réflexologue :

  • Il(elle) exerce dans le respect des règles déontologiques, éthiques et professionnelles ;
  • Il(elle) exerce sa mission dans la bienveillance et dans le respect de la vie humaine, de la personne, de son intégrité physique et mentale, de son intimité et de sa dignité.
  • Il(elle) s’engage à respecter les limites de ses compétences et à orienter ses clients/patients vers un autre professionnel lorsque celui-ci nécessite un traitement ou une aide thérapeutique ne relevant pas de ses compétences ;
  • Il(elle) ne doit jamais élaborer de diagnostic (s'il n'est pas médecin) mais toujours effectuer son analyse avec le plus grand soin, en respectant et en se référant toujours au diagnostic médical apporté par la personne, en s’appuyant sur les méthodes les mieux adaptées.
  • Il(elle) est tenu au secret professionnel ;
  • Il(elle) doit souscrire une assurance en Responsabilité Civile Professionnelle.
  • Il(elle) doit se former tout au long de sa vie professionnelle pour préserver la qualité de ses soins.

***

Qu'est-ce-que la Réflexologie ?

La réflexologie repose sur le postulat que chaque organe, chaque partie du corps ou fonction physiologique correspond à un point ou à une zone précise dont on trouve une projection sur les pieds, les mains, le visage ou les oreilles.

La réflexologie est vraisemblablement pratiquée, en tant que massage des pieds et des mains, depuis l'Antiquité au moins en Europe et en Asie.

La réflexologie moderne ou occidentale a été développée au début du XXe siècle par des médecins américains et européens ayant analysé le rôle des réflexes dans le système nerveux.

La base de données Pubmed recense des centaines d’articles scientifiques parlant de la réflexologie.

Indications de la réflexologie

  • Activer la circulation sanguine et lymphatique.
  • Réguler le système nerveux et hormonal.
  • Détendre, relaxer, le stress étant à l'origine de nombreux dysfonctionnements physiques et psychiques.
  • Réduire l'état d'anxiété. Diminuer la sensation et la perception de la douleur.
  • Déceler, localiser et éliminer les dépôts formés par des cristaux d'acide urique ou autre toxine.
  • Prévenir, soulager un grand nombre de troubles, favoriser et rétablir l'homéostasie interne du métabolisme. 

Différentes approches de la réflexologie  

Il existe plusieurs approches de la réflexologie. On distingue au moins trois principales :

  • L'approche chinoise ou asiatique, la plus ancienne, fondée sur les principes de médecine traditionnelle et l'énergétique chinoise. Cette approche se base sur la théorie des méridiens et les flux énergétiques du corps selon laquelle tout blocage du flux énergétique peut entraîner une perturbation organique. Le long des méridiens, il y a de nombreux points appelés acu-points qui sont des vecteurs d'énergie. Ceci a donné naissance à l'acupuncture.
  • Citons quelques courant inspirés par l'approche chinoise : la Méthode Tao Wei, fondée par David Tran; le Dien Chan mis en place par le Pr. Bùi Quôc Châu...
  • L'approche occidentale ou moderne, qui suit les principes de la neurophysiologie médicale : "Théorie des réflexes conditionnés " de Ivan Pavlov; "Dermatomes ou zones de Head" de Sir Henry Head; "La Thérapie des Zones" de Dr Fitzgerald, Méthode E.Ingham, "Massage du tissu conjonctif " d'Elisabeth Dicke...
  • L'approche des thérapies manuelles : massothérapie réflexe, réflexothérapies (auriculothérapie, sympaticothérapie,...), traitement des Trigger Points, traitement des Points Knap, Techniques réflexes périostées, du tissu conjonctif et dermalgies viscéro-cutanées...
  • Autres approches : SuJok, Réflexologie Endonasale, réflexologie sud africaine, réflexologie amérindienne, réflexologie plantaire indienne, Nuad Thao ou réflexologie thaï, Aroma-Réflexologie, réflexologie tibétaine, ...

 

Conformément à la loi, la pratique de la réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien-être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, decrét 60669 de l'article l.489 et de l'arrêté du 8.10.1996).