Qu'est-ce-qu'un Syndicat ? 

 

La définition des syndicats découle des articles L 2131-1 et L 2131-2 du Code de travail et pour être constitué comme tel, un syndicat doit être déclaré en mairie.

Un syndicat est une association de personnes dont l'objectif est la défense d'intérêts professionnels communs. Les syndicats ou associations de professionnels regroupent des personnes exerçant la même profession, des métiers similaires ou connexes et ont pour objet exclusif l'étude et la défense des droits, ainsi que des intérêts matériels et moraux, collectifs ou individuels des personnes visées par leurs statuts. Ils ont la capacité d'ester en justice afin d'assurer la défense de ces intérêts.

Un syndicat a pour mission :

  • D'établir entre ses membres des rapports plus étroits et plus fréquents.
  • De centraliser la documentation et les renseignements utiles à l'action commerciale et opérationnelle des adhérents.
  • De développer les moyens pour assurer la défense des intérêts professionnels de ses membres contre toute action et atteinte pouvant nuire à l'exercice de leur activité.
  • De contrôler et maintenir la qualité des prestations et services de ses membres par tout moyen, ainsi que le suivi de leur formation conformément à la législation en vigueur.
  • De favoriser et de susciter toutes études et tous travaux susceptibles de développer et de faciliter tous moyens en vue de parvenir au but poursuivi.
  • D'agir soit seul soit avec le concours d'autres institutions ou organisations près du gouvernement et des autorités compétentes pour proposer et faire adopter toutes mesures et toutes modifications aux lois et réglementations, en vue de la reconnaissance professionnelle du métier de Réflexologue.
  • D'examiner toutes questions afférentes à l'organisation de congrès, colloques ou manifestations, donner son avis sur tous les litiges qui lui seraient soumis soit par les tribunaux, soit par les articles et éventuellement même, d'offrir ses offices pour régler, aux mieux de leurs intérêts les différends pouvant survenir entre ses membres.
  • D'une manière générale d'entreprendre toute opération de quelques natures qu'elle soit, se rattachant aux objets sus indiqués ou à tout autre objet similaire ou connexe, de nature à favoriser, directement ou indirectement, le but poursuivi par les adhérents.

Le Syndicat Professionnel des Réflexologues a pour objet :

  • De protéger les droits de ses adhérents ainsi que leurs intérêts moraux et matériels, tant individuels que collectifs.
  • De valoriser et de mettre en avant le métier de réflexologue, notamment en prenant contact avec différents organismes (mutuelles, assurances, banques, ordres professionnels divers...) mais aussi les médias (radio, télé...).
  • D'apporter une aide pratique aux professionnels installées, comme aux réflexologues en cours d'installation ainsi qu'aux étudiants en formation.
  • De promouvoir et développer la connaissance, la reconnaissance et la professionnalisation du métier de Réflexologue.
  • De faire connaitre les différentes pratiques et approches de la réflexologie (occidentale et orientale).
  • De diffuser des articles intéressants sur la réflexologie.
  • De protéger et de faire évoluer le métier de Réflexologue.
  • De soutenir la recherche, l'étude scientifique et clinique de la réflexologie.
  • De partager les expériences et le savoir-faire avec d'autres professionnels de la santé et du bien-être.
  • De collaborer avec des professionnels de la santé et du bien-être.

Le Syndicat Professionnel des Réflexologues est dirigé et administré par un Conseil Syndical.
 
Le Conseil Syndical est composé de six membres.
 
Le Conseil Syndical choisit en son sein, chaque année, un Bureau Exécutif constitué de trois personnes :
  • Un Secrétaire Général
  • Un Secrétaire
  • Un Trésorier
 
Participer à la vie du syndicat - Les commissions :
 
Le Conseil Syndical décide, d'une façon générale, de la création, ou de l'arrêt, de toute commission rendue nécessaire par les activités du syndicat ainsi que de leurs attributions et de leur composition.
Une commission est un groupe de travail constitué au sein du syndicat pour répondre à une problématique précise. Certaines commissions sont permanentes (communication, administration, ...) et d'autres peuvent répondre à des tâches plus ponctuelles.
Tout adhérent au SPR peut participer aux commissions.
 
Commission de la Communication
 
La mission de cette commission est de déterminer les meilleurs outils pour se faire connaître auprès de ses futurs adhérents, auprès des différents partenaires et auprès du public et de les mettre en place. 
 
Commission pour l'Etude de la Profession
 
Le but de cette commission est de réunir des informations sur les adhérents afin de pouvoir dresser un panorama de notre profession, de ses besoins, de sa formation, de son cursus...Cette commission fourni des données qui sont très utiles pour négocier auprès des différents partenaires et pour aider au travail de toutes les autres commissions.
 
Commission pour la Recherche empirique, scientifique et clinique
 
La mission de cette commission est de récolter et de diffuser toutes données servant d'études qui quantifient sous forme de statistiques les résultats obtenus par la réflexologie.
  • La recherche empirique peut être définie comme « la recherche basée sur l’expérimentation ou l’observation (évidence) ». Ce type de recherche est mené avec l’objectif de tester une hypothèse. Le mot empirique veut dire qui s’appuie sur l’expérience et non sur la théorie.
  • Recueil des informations et l’acquisition par l’expérience quotidienne. Le thème central de la méthode scientifique est que toute preuve doit être empirique, ça veut dire qu’elle est fondée sur des preuves ou l’évidence. Dans la méthode scientifique le mot «empirique» se réfère à l’utilisation des hypothèses de travail qui peut être testée en utilisant l’observation et l’expérimentation.
  • La méthode expérimentale est une démarche scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d’une hypothèse en obtenant des données nouvelles, qualitatives ou quantitatives, conformes ou non à l’hypothèse initiale.
  • L’expérience scientifique se distingue de l’expérience empirique en ce qu’elle exige un protocole conçu à partir d’une hypothèse.
  
Si un axe de travail que vous jugez important n'apparaît pas dans la liste, proposez la création d'une commission.